certificat


certificat

certificat [ sɛrtifika ] n. m.
• 1380; bas lat. certificatum, p. p. de certificare certifier
1Écrit qui émane d'une autorité compétente et atteste un fait, un droit. 1. acte (II), attestation, constatation. Certificat authentique, légalisé. Délivrer, fournir, produire un certificat. Certificats d'un domestique. référence. Certificat médical, établi par un médecin et requis des candidats à certaines fonctions. Certificat prénuptial; certificat de vaccination. Certificat de bonne vie et mœurs. Certificat de concubinage. Certificat de résidence. Certificat de travail, indiquant la nature et la durée du travail effectué par un salarié. Certificat d'origine : titre justificatif d'origine d'une marchandise. Certificat de nationalité. Certificat d'urbanisme, précisant si un terrain peut être affecté à la construction ou non. — Mar. Certificat de visites ou de navigabilité, attestant qu'un navire est en état de naviguer. — Certificat d'investissement : titre cessible et négociable représentant une fraction du capital, mais ne conférant pas le droit de vote aux assemblées générales. ⇒ 2. action.
2Acte attestant la réussite à un examen; cet examen. brevet, diplôme. Certificat d'études primaires (abrév. fam. certif ). (Anciennt) Certificats (d'études supérieures) de licence. unité (de valeur).Certificat d'aptitude professionnelle (C. A. P.). Certificats d'aptitude au professorat de l'enseignement secondaire (C. A. P. E. S.), de l'enseignement technique (C. A. P. E. T.). Titulaire d'un certificat. certifié.

certificat nom masculin (latin médiéval certificatum, de certificare, confirmer) Document écrit, officiel ou dûment signé d'une personne autorisée qui atteste un fait : Un certificat de maladie. Nom donné à un certain nombre de diplômes : Certificat d'aptitude professionnelle (C.A.P.). Banque Certificat de dépôt négociable, reçu que les banques émettent en échange d'un dépôt de fonds effectué pour une durée et à un taux d'intérêt déterminés, et pouvant être négocié avant son échéance. (Aux États-Unis, c'est un rouage essentiel du marché monétaire.) ● certificat (expressions) nom masculin (latin médiéval certificatum, de certificare, confirmer) Certificat d'investissement privilégié (C.I.P.), action dénuée du droit de vote, mais donnant droit à une participation prioritaire aux bénéfices de la société émettrice. Certificat de travail, attestation écrite obligatoire délivrée par l'employeur au salarié à expiration de son contrat de travail. Certificat d'utilité, droit protégeant le titulaire d'une invention et lui assurant une exclusivité d'exploitation pendant six ans. Certificat du service militaire, ou (avant 1975) certificat de bonne conduite, document témoignant de la participation à la défense des militaires ayant servi au titre du service national, de la valeur des services qu'ils ont rendus et de leur bonne conduite. ● certificat (synonymes) nom masculin (latin médiéval certificatum, de certificare, confirmer) Document écrit, officiel ou dÛment signé d'une personne autorisée qui...
Synonymes :

certificat
n. m.
d1./d écrit émanant d'une autorité et qui fait foi d'un fait, d'un droit. Certificat de bonne conduite. Certificat de travail, remis par l'employeur pour indiquer la nature et la durée du travail du salarié.
|| FIN Certificat d'investissement: titre représentant une action mais ne donnant pas de droit de vote au porteur.
d2./d Attestation, diplôme prouvant la réussite à un examen; cet examen lui-même. Certificat d'aptitude professionnelle.

⇒CERTIFICAT, subst. masc.
A.— Témoignage écrit. Donner, délivrer un certificat. Je me suis fait signer des certificats par les autorités locales, constatant que... (CHAMPFLEURY, Les Bourgeois de Molinchart, 1855, p. 136).
1. [Délivré par une autorité dans l'exercice de ses fonctions] Attestation de la réalité d'un fait, de la vérité de quelque chose :
1. ... les parties remettront un certificat délivré par l'officier de l'état civil de chaque commune, constatant qu'il n'existe point d'opposition.
Code civil, art. 69, 1804, p. 15.
Certificat de civisme. Attestant le civisme d'un citoyen durant la Révolution française. Certificats de résidence et de civisme (G. SAND, Histoire de ma vie, t. 1, 1855, p. 139; cf. également A. FRANCE, Les Dieux ont soif, 1912, p. 3).
Certificat d'indigence. Délivré par le maire qui constate qu'un individu est privé de ressources, afin de lui permettre de bénéficier de certaines exemptions ou de certains avantages. Certificat d'indigents (MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 2, L'Endormeuse, 1889, p. 1175).
Certificat de résidence. Délivré par le maire de la commune et attestant qu'une personne y réside depuis plusieurs années (cf. Mme DE STAËL, Lettres inédites à Louis de Narbonne, 1792, p. 87).
Certificat de vie. Constatant l'existence d'une personne et délivré par les maires ou les notaires seuls lorsqu'il s'agit de rentiers ou de pensionnés (cf. BALZAC, La Cousine Bette, 1847, p. 390).
2. [Délivré par une pers. agissant dans le domaine de sa compétence] Pièce délivrée constatant que quelque chose (démarche, formalité, etc.) a été effectué.
a) Certificat + subst. (indiquant le domaine). Certificat de baptême (A. DUMAS Père, Le Comte de Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 820). Certificat d'inscription (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 101). Certificat de scolarité (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 173). Certificat de stage Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 22). Certificat de vaccination (A. BRION, Précis de jurispr. vétér., 1943, p. 276).
b) Certificat + adj. Certificat médical (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 369). Certificat prénuptial. Délivré par un médecin et attestant que les futurs époux ont subi l'examen médical obligatoire en vue du mariage (cf. R. BIOT, Politique de la santé publ., 1933, p. 43).
3. Écrit délivré par un particulier et attestant de services effectués ou de la moralité de l'intéressé, ayant valeur de simple affirmation. Certificat (...) qui atteste (...) que j'ai perdu trois chevaux (COURIER, Lettres de France et d'Italie, 1807, p. 738).
Certificat de bonne vie et mœurs. Attestant la moralité de celui à qui il est délivré (cf. FLAUBERT, Bouvard et Pécuchet, t. 2, 1880, p. 36). Certificat de moralité (FLAUBERT, Correspondance, 1865, p. 190; Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 67). Certificat de bonne conduite (STENDHAL, Le Rouge et le Noir, 1830, p. 159; Hist. des instit. et des doctrines pédag. par les textes, 1793-1947, p. 295).
Absol. Attestations de personnes auxquelles on peut se référer et donnant des renseignements sur les personnes qu'elles ont employées. M. Birault a peut-être de bons certificats, mais il a mauvaise réputation (G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Le Combat contre les ombres, 1939, p. 93).
4. Spéc., DR. Certificat d'addition. Synon. de brevet d'addition (cf. NOSBAN, Nouv. manuel complet du menuisier, t. 2, 1857, p. 38). Certificat de travail. Document délivré par l'employeur mentionnant les dates d'entrée et de sortie ainsi que la nature de l'emploi occupé par le salarié lorsqu'il le quitte (cf. VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, p. 44).
5. Péj. Certificat de complaisance. Attestant quelque chose de faux ou que l'on ignore afin de plaire à la personne à laquelle il est délivré (cf. VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, p. 165; SARTRE, Les Mots, 1964, p. 4).
B.— ENSEIGNEMENT
1. ENSEIGN. PRIM.
a) [Pour les enseignants] Acte délivré par l'enseignement primaire et conférant un titre (ou attestant d'un degré) :
2. Le certificat d'aptitude pédagogique. Le certificat pédagogique est essentiellement un diplôme technique, un certificat d'aptitude professionnelle attestant que le futur maître non seulement possède les connaissances nécessaires à l'enseignement même, mais celles qui sont spéciales au métier d'enseigner; ...
Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 310.
b) [Pour les élèves] Diplôme attestant d'un niveau de connaissances acquises. Certificat d'études primaires élémentaires (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960 p. 100). Certificat d'études supérieures (ALAIN-FOURNIER, Le Grand Meaulnes, 1913, p. 180).
Absol. Le certificat d'études ou le certificat. Le certificat d'études primaires. La classe du certificat d'études (FRAPIÉ, La Maternelle, 1904, p. 273). On se fréquente depuis l'école d'avant le certificat (A. ARNOUX, Paris-sur-Seine, 1939, p. 212).
P. abrév., fam. Le certif. Le certificat d'études primaires. La classe du certif (H. BAZIN, L'Huile sur le feu, 1954, p. 39).
P. méton. Le document lui-même. Un certificat d'études encadré (CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 377).
2. ENSEIGN. SUPÉRIEUR. Acte délivré par l'enseignement supérieur, attestant de connaissances acquises, d'aptitude à quelque chose, mais ne correspondant pas à un degré et ne conférant pas de titre. Ont obtenu soit le certificat de propédeutique et un certificat de licence (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 311).
SYNT. Certificat d'études littéraires générales (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960 p. 227); certificat de chimie générale (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 226); certificats de la licence d'enseignement de sciences physiques (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 226); certificat d'aptitude à la profession d'avocat (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 216); certificat d'aptitude à l'administration des entreprises (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 217).
C.— Au fig. Il [Stendhal] formula cette vérité profonde que, de confrère à confrère, les éloges sont des certificats de ressemblance (P. BOURGET, Essais de psychol. contem., 1883, p. 212).
Assurance, garantie donnée à quelqu'un. Certificat de bon sens et de bonnes manières (JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 1, 1811, p. 130) :
3. Quand l'Anglais s'humanise et se dépouille de sa raideur britannique qui est pour lui comme un certificat de distinction, il devient alors plus que bourgeois, trivial et vulgaire.
MICHELET, Sur les chemins de l'Europe, 1874, p. 128.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1798. Étymol. et Hist. 1. 1380 certifficat « document écrit attestant un fait » (La Chron. du bon duc Loys de Bourbon, par Jean Cabaret d'Orville, éd. A.-M. Chazaud, Paris, 1876, p. 338 ds QUEM. s.v.); 2. 1660 p. ext. fig. « assurance, garantie » (MOLIÈRE, Sganarelle, scène 6 ds Œuvres complètes, éd. Le Seuil, Paris, 1962, p. 114); 3. 1836 « diplôme » (LAND.). Empr. au lat. médiév. certificatum, part. passé neutre substantivé de certificare (certifier). Fréq. abs. littér. :349. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 443, b) 317; XXe s. : 579, b) 587.

certificat [sɛʀtifika] n. m.
ÉTYM. 1380, « écrit attestant un fait »; bas lat. certificatum, p. p. de certificare. → Certifier.
1 Dr. et cour. Document écrit qui atteste un fait. Acte (I., B., 2.), attestation, constatation, parère. || Certificat authentique, légalisé. || Demander, prendre; délivrer, donner; fournir, produire un certificat.
Écrit émanant d'une autorité compétente. || Certificat médical, établi par un médecin et constatant des faits d'ordre médical. || Certificat prénuptial. || Certificat de vaccination.Certificat de vie, établi par les notaires et les maires et confirmant l'existence d'un individu. || Certificat de résidence. || Certificat d'indigence, qui constate qu'un individu est privé de ressources. || Certificat de travail, indiquant la nature et la durée du travail effectué par un salarié. || Certificat de nationalité. || Certificat d'origine : titre justificatif de l'origine d'une marchandise; se dit aussi du certificat qui établit l'origine de la propriété d'un titre de rente. || Certificat de propriété, qui reconnaît les droits de propriété ou de jouissance d'une personne sur des valeurs déterminées. || Certificat de carence. || Certificat d'investissement. || Certificat de visites ou de navigabilité, attestant qu'un navire est en état de naviguer. || Certificat d'urbanisme, déterminant les règles de constructibilité d'un terrain.
1 S'il y a dans le monde une histoire attestée, c'est celle des vampires; rien n'y manque; procès-verbaux, certificats de notables, de chirurgiens, de curés, de magistrats; la preuve juridique est des plus complètes; avec cela, qui est-ce qui croit aux vampires ?
Rousseau, Lettre à l'Archevêque de Paris.
Écrit émanant d'une personne privée, à valeur de témoignage, d'affirmation. || Certificat de bonne vie et mœurs. || Certificat de moralité. || Certificats d'un domestique. Référence. || Avoir de bons certificats.Certificat de complaisance.
Par ext. Fig., fam. Assurance, preuve, témoignage. || Un certificat de longévité.
2 (…) Je tiens dans mes mains
Un bon certificat du mal dont je me plains.
Molière, Sganarelle, 6.
2 (1836). Acte attestant la réussite à un examen ou à un concours; cet examen, ce concours. Brevet, diplôme. || Certificat d'études primaires (C. E. P. [seøpe]). Cour. || Certificat d'études. || Il a, il n'a pas son certificat d'études. Absolt. || Il a son certificat (abrév. fam. : certif). || Certificat d'aptitude professionnelle (C. A. P. [seɑpe]). Anciennt. || Certificats (d'études supérieures) de licence. Unité (de valeur), 2. U. V.Certificat d'aptitude pédagogique (C. A. P. [seɑpe]). || Certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré (C. A. P. E. S. [kapɛs]). || Certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement technique (C. A. P. E. T. [kapɛt]). || Titulaire d'un certificat. Certifié.Certificat d'aptitude à la profession d'avocat (C. A. P. A. [kapa]).
3 Dans le peuple, l'examen du certificat d'études primaires avait pris, pour clore l'enfance, tous les caractères d'une consécration que la première communion avait perdus.
Raymond Abellio, Ma dernière mémoire, t. I, p. 141.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • certificat — CERTIFICÁT, certificate, s.n. Act oficial prin care se confirmă exactitatea unui fapt, autenticitatea unui înscris sau în care se atestă o anumită calitate, în vederea valorificării unor drepturi; atestat. ♢ Certificat de alegător = (în unele… …   Dicționar Român

  • certificat — CERTIFICAT. s. mas. Écrit faisant foi de quelque chose. Donner un certificat. Prendre un certificat. Avoir un certificat. Certificat de service. Certificat de mariage …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • certificat — Certificat. s. m. verb. Escrit faisant foy de quelque chose. Avoir, ou donner un certificat. prendre un certificat …   Dictionnaire de l'Académie française

  • certificat — m. certificat …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • Certificat — Certificat, Beglaubigungsschein, schriftliches Zeugniß …   Herders Conversations-Lexikon

  • certificat — CERTIFICAT: Garantie pour les familles et pour les parents. est toujours favorable …   Dictionnaire des idées reçues

  • CERTIFICAT — n. m. écrit faisant foi de quelque chose. Donner, délivrer un certificat. Prendre un certificat. Avoir un certificat. Produire un certificat. Certificat de propriété. Certificat d’origine. Certificat de capacité. Certificat de bonne vie et moeurs …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Certificat — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. En finance, un certificat est un type de produit dérivé. En informatique, un certificat électronique est une carte d identité électronique dont l objet… …   Wikipédia en Français

  • certificat — (sèr ti fi ka ; le t ne se lie pas) s. m. Acte par lequel un individu, un fonctionnaire, un corps constitué, rendent témoignage d un fait qui est à leur connaissance. Le certificat est une déclaration lorsque celui qui le délivre y est intéressé …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CERTIFICAT — s. m. Écrit faisant foi de quelque chose. Donner, délivrer un certificat. Prendre un certificat. Avoir un certificat. Produire un certificat. Certificat de propriété. Certificat d origine. Certificat de bonne vie et moeurs. Ce domestique a de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)